Nous contacter: +41 26 321 26 88

La vérité vous rendra libres.(Jean 8,32)

Mouvements en Suisse Romande

Communauté S. Egidio

Imprimer E-mail
  • Coordonnées: Communauté S. Egidio Anne-Catherine Reymond

    Rue de l’Industrie 5
    1005 Lausanne
    Tél: 079 627 36 56
  • Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dénomination officielle 

Communauté S. Egidio

Histoire

En 1990, un groupe de jeunes lausannois a souhaité vivre la spiritualité et le style de vie des membres de la Communauté S. Egidio, mouvement catholique italien né en 1968 à Rome.

S. Egidio est une communauté chrétienne née, au lendemain du concile Vatican II, à l’initiative d’Andrea Riccardi, dans un lycée du centre de Rome. Au fil des années, elle est devenue un réseau de communautés qui, dans plus de 70 pays dans le monde, avec une attention particulière aux périphéries et aux personnes périphériques, rassemble des hommes et des femmes de tout âge et de toute condition, unis par un lien de fraternité dans l’écoute de l’évangile et dans l’engagement bénévole et gratuit pour les pauvres et pour la paix.
La prière, les pauvres et la paix sont ses références fondamentales

A Lausanne, l’histoire de la Communauté S. Egidio commence par la rencontre d’enfants qui avaient besoin d’aide scolaire et d’amitié dans le quartier populaire de la Bourdonnette. Début d’un long chemin de service dans la ville auprès de ceux dont la vie est difficile: les étrangers, les roms, les personnes âgées en institution,…

A l’instar des quelque 75’000 personnes – catholiques mais aussi protestantes ou orthodoxes – qui font partie de cette communauté aujourd’hui, les membres de S. Egidio et leurs amis en Suisse romande se retrouvent régulièrement pour prier. C’est le centre de la vie communautaire et la source de la solidarité avec les plus pauvres. À Lausanne, la prière a lieu tous les samedis soir au Cénacle de la Basilique Notre-Dame.

Lausanne est, à ce jour, la seule communauté présente en Suisse.

Identité, charisme, buts, mission, apostolat

La prière, fondée sur l’écoute de la Parole de Dieu, est la première œuvre de la Communauté, elle en accompagne et en oriente la vie. A Lausanne et partout dans le monde, elle est aussi un lieu de rencontre et d’accueil pour qui veut écouter la Parole de Dieu et adresser ses invocations au Seigneur. Le deuxième samedi du mois, la communauté prie pour les malades et le quatrième samedi pour la paix dans le monde.
La vie de la communauté de S. Egidio naît de l’écoute de la Parole de Dieu et de la prière.
Ses membres sont appelés à vivre:

  • La prière commune pour recevoir de Jésus son amour et pour se laisser habiter par ses sentiments. Phil 2.5. La prière commune recueille le cri, l’invocation, l’aspiration, le désir de paix, de guérison et de salut des hommes et des femmes de notre monde. Mat 9, 36.

Une fois par année, une prière oecuménique des « naufragés de l’espoir » est organisée conjointement avec l’église protestante pour faire mémoire des personnes migrantes mortes sur la route de l’exil dans l’espoir d’une vie meilleure.

Les pauvres sont les frères et amis de la Communauté. L’amitié avec ceux qui sont dans le besoin – personnes âgées, sans domicile, migrants, familles roms, enfants des périphéries, condamnés à mort – est un trait caractéristique de la vie de ceux qui participent à S. Egidio sur les différents continents.

  • La solidarité avec les plus démunis, vécue comme amitié et service bénévole dans l’esprit « de la préférence évangélique pour les pauvres ». Jésus, l’ami des hommes, nous enseigne ce que signifie se faire l’ami des autres, en particulier de ceux qui sont différents, vulnérables et à première vue sans intérêt.

Le 25 décembre de chaque année, un grand repas de noël solidaire est organisé qui réunit comme une grande famille tous les amis de S, Egidio à la paroisse St-Thérèse à Lausanne.

La conscience que la guerre est la mère de toutes les pauvretés a conduit la Communauté à travailler pour la paix, en la protégeant là où elle est menacée, en aidant à la reconstruire, en facilitant le dialogue là où il s’est arrêté. Le travail pour la paix est vécu comme une responsabilité des chrétiens, et constitue une partie du service global à la réconciliation et à la fraternité qui se concrétise notamment dans l’engagement œcuménique et le dialogue interreligieux dans « l’esprit d’Assise ».

  • Une recherche de communion, de dialogue et d’amitié avec toutes les Eglises, les religions et les peuples de la terre. En tant que chemin de paix et mode de vie. « Rechercher ce qui unit au lieu de ce qui divise » Jean XXIII.
En 2002, pour donner suite aux attentats du 11 septembre, S. Egidio a travaillé en collaboration avec la maison de l’Arzillier et différentes personnes de confession musulmane à créer le groupe « musulmans et chrétiens pour le dialogue et l’amitié ».

Structure, organisation

La « règle » que S. Egidio s’impose est, à l’exemple de la première communauté de disciples et de François d’Assise, l’Evangile. Chacun fixe la mesure de son engagement et de sa générosité, à l’instar de Zachée qui, plein de joie de recevoir Jésus chez lui, décide de lui-même de donner la moitié de ses biens aux pauvres. Ses membres ne vivent pas sous le même toit (chacun mène sa propre vie professionnelle et familiale).

Les membres de S. Egidio se rencontrent régulièrement pour

  • Partager leurs doutes, leurs espérances et leurs luttes en vue d’une plus grande générosité
  • Porter ensemble les services auprès des plus démunis
  • Reconnaître en tout homme, surtout en ceux qui sont à leurs côtés, un frère à aimer, spécialement les plus délaissés, soit au plan matériel, soit au plan spirituel ou moral.
  • Vivre une amitié au centre de toute relation et ainsi se préserver de toute idéologie
  • La conversion du cœur à la lumière de l’Evangile.

La Communauté garde des liens réguliers avec les différentes branches de sa famille spirituelle dans le monde. Pour ce faire S. Egidio en Suisse est en relation régulière avec plusieurs membres de la Communauté de Rome et partage avec la communauté mère les temps forts de l’Eglise (Pâques, temps de l’Avent, carême…).

A Lausanne, elle est représentée juridiquement par « l’Association Solidaire du Monde » qui gère ses engagements sociaux.

Lieux de présence en suisse romande

Siège :

Rue de l’Industrie 5
1005 Lausanne

Prière :

Cénacle, Basilique Notre-Dame (samedi)

Célébration :

EMS, Mont-Calme (dimanche)

Publications et site internet

Plusieurs livres :

  • « Tout peut changer », Andrea Riccardi, Editions du Cerf, 2018
  • « La force désarmée de la paix : mouvement, pensée, culture » Andrea Riccardi, Editions du Cerf, 2018
  • « Comprendre le Pape François, Andrea Riccardi, Editions Emmanuel, 2015
  • « Sant’Egidio, Rome et le Monde », Andrea Riccardi, Beauchesne, 1996

Quels elements de votre mouvement mettriez-vous en valeur pour donner envie a une personne d’y participer ?

  • Oui, tout peut changer ! En amitié, en cœur, en esprit. Viens partager ce qui est si précieux…ton temps.
    Auprès d’une personne âgée ; A l’occasion d’un cours de français aux migrants ; Lors de visites dans les centres pour requérants d’asile déboutés ; Le jour de Noël pour aider lors d’un grand repas solidaire. Pour écouter la Parole de Dieu.
  • « Vivre ensemble entre peuples, dans les périphéries et en villes, est une révolution possible, si nous partons de notre cœur et de l’Evangile. Nous espérons et croyons en un monde plus fraternel»