Nous contacter: +41 26 321 26 88

Je te fiancerai avec moi pour toujours.(Osée 2,21)

Mouvements en Suisse Romande

Les Focolari

Imprimer E-mail
  • Coordonnées: Focolare 23, Chemin des Palettes 1212 Grand-Lancy Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Focolare 64, rue de Lyon 1203 Genève Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Père, que tous soient un » (Jn 17, 21)

Le mouvement des Focolari est né en 1943 à Trente, en Italie. Au cœur des destructions de la Deuxième Guerre mondiale, Chiara Lubich [zoom], la fondatrice, découvre, avec quelques amies, que Dieu est amour. Elles décident alors de laisser l’Évangile imprégner leur vie de tous les jours.

Le mouvement, présent sur tous les continents, compte plusieurs branches selon l’âge et les états de vie. Il promeut le dialogue œcuménique, interreligieux et celui avec la culture contemporaine.
Son but est l’engagement pour l’unité. Les Focolari s’efforcent de vivre au quotidien le commandement de l’amour réciproque qui assure la présence de Jésus au milieu des siens. Certains vivent dans des communautés du mouvement; d’autres vivent seuls ou en famille.

Les membres se retrouvent régulièrement en petits groupes pour approfondir la spiritualité de l’unité et pour des partages de vie et d’expériences sur la mise en pratique de l’Évangile. Ces partages débouchent sur des actions concrètes pour promouvoir la paix, une politique qui privilégie le dialogue et la recherche du bien commun, une économie respectueuse de l’être humain (que les Focolari appellent «Économie de communion», pratiquée par des chefs d’entreprise un peu partout dans le monde) et une vie sociale qui tend vers la fraternité universelle et l’unité.

Chaque mois, une parole de l’Évangile commentée par Chiara Lubich est méditée par tous les membres du mouvement. Elle figure sur un feuillet intitulé «Parole de Vie» et dans la revue «Nouvelle Cité», destinée aux pays francophones. Le mensuel «Liens» donne des nouvelles du mouvement en Suisse.