Nous contacter: +41 26 321 26 88

Je suis venu pour que les hommes aient la vie.(Jean 10,10)

Mouvements en Suisse Romande

Pique-nique de l’ACAR le 5 août 2018

Imprimer E-mail

5 août 2018, nous avons le plaisir de partager la messe à Notre Dame du Bois à La Pierraz. Plaisir mais aussi  beaucoup d’émotion car c’est l’abbé Henri Mauron, aumônier de l’ACAR, qui célèbre et fête ses 50 ans de prêtrise. 

L’évangile du jour nous parle du pain, tout comme le pape François l’a fait dans son homélie de juin dernier à Genève. La parole est donnée aux participants qui soulignent l’importance de ce pain de chaque jour, les dégâts de la spéculation sur ce pain, source de vie, et de la mondialisation qui bafouent la dignité des travailleurs de la terre.

Partage de l’apéritif et du repas à la salle paroissiale de Siviriez. Nous profitons des expériences de  Madeleine Rossier et Marie-Thérèse Chenaux, qui ont toutes deux participé à la fondation de l’ACAR et sont encore la mémoire vive de notre mouvement d’action catholique. C’est  l’occasion d’expliquer, pour les nouveaux, ou de réexpliquer, pour les anciens, ce qu’est la souveraineté alimentaire et l’importance que le droit à l’alimentation revêt pour l’ACAR.

Chaque être humain doit avoir accès à une alimentation en quantité et en qualité suffisantes pour lui assurer la santé et un bon développement. La sécurité alimentaire consiste à avoir accès à suffisamment de nourriture. Dans les pays du Nord, dont la Suisse, on dispose généralement d’assez d’argent pour se nourrir. La souveraineté alimentaire, quant à elle,  va beaucoup plus loin puisqu’elle se préoccupe de l’être humain, des travailleurs de la terre et de leurs conditions sociales. Elle englobe également la durabilité et la protection de la biodiversité et de l’environnement. Nous sommes donc dans deux concepts fondamentalement différents.

En septembre 2017, le pape François nous a adressé ses remerciements et ses prières pour notre engagement en faveur de la souveraineté alimentaire applicable universellement au Nord comme au Sud.

En tant que chrétiens, nous avons à cœur de l’accompagner dans ses prières et à poursuivre notre engagement. L’aspect éthique de la votation du 23 septembre prochain a également été évoqué et c’est plein de confiance que nous déposerons un OUI dans l’urne.

C’est fort de ces responsabilités que nous sommes repartis dans cette nouvelle année pastorale.  

Quelques photos du pique-nique où l'on fêtait aussi les 50 ans de prêtrise de notre aumônier l'abbé Henri Mauron